Les différents éléments d’un panneau électrique

September 19, 2022

Dianne Russel

Le panneau représente le cœur même de votre installation électrique. Le dispositif est le point de départ de tous les circuits électriques présents dans un bâtiment. Il assure à la fois les fonctions l’alimentation et de protection de tous les appareils de la maison. Mais de quoi se compose un tableau électrique et quelle est l’importance de chaque élément ? Faisons le point dans cet article.

Les disjoncteurs

Les disjoncteurs représentent les composants principaux de votre panneau électrique. Ils assurent la protection de l’intégralité des circuits électriques de votre logement. Lorsqu’une surintensité ou un court-circuit se produit, le disjoncteur va couper le courant.

Sa principale différence avec les fusibles ou les plombs, c’est qu’il suffit de le réarmer après avoir sauté sans devoir le remplacer. 

Il existe plusieurs types de disjoncteurs, à savoir :

·       Le disjoncteur thermique : il protège les appareils des risques de surintensité et d’incendie. Il est particulièrement robuste et simple. Cependant, il est moins précis et prend du temps pour s’activer et se réarmer ;

·       Le disjoncteur magnétique : ce type de disjoncteur est efficace pour prévenir un court-circuit. Il est également très précis et a la capacité d’absorber une intensité beaucoup plus élevée par rapport à la normale. 

·       Le disjoncteur magnéto-thermique : ce type de disjoncteur remplit à la fois le fonctionnement du disjoncteur magnétique et thermique. En d’autres termes, il convient à la fois à des cas de court-circuit et de surintensité ;

·       Le disjoncteur différentiel : ce dernier type de disjoncteur assure à la fois la protection contre les surcharges d’intensité et les courts-circuits. Mais sa spécificité, c’est qu’il peut également protéger votre logement des différences d’intensité entre la phase et le neutre. C’est souvent le cas lorsque votre installation souffre d’une mauvaise isolation électrique.

Les disjoncteurs ont remplacé les fusibles. Ces derniers sont désormais présents dans les vieilles bâtisses, et les normes de sécurité actuelles préconisent leur changement par des disjoncteurs.

Les interrupteurs différentiels

Les interrupteurs différentiels servent à protéger les occupants d’une maison des chocs électriques. Un interrupteur couvre uniquement un ou plusieurs circuits d’un logement, mais pas l’intégralité de l’installation. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire d’en installer plusieurs à la fois dans un panneau électrique. En cas de problème, il isole le circuit électrique source de l’anomalie pour éviter tout risque d’électrocution.

Il existe différents types d’interrupteurs différentiels :

·       L’interrupteur différentiel de type A qui protège la cuisinière, les plaques de cuisson ou le lave-linge ;

·       L’interrupteur différentiel de type AC qui correspond généralement aux utilisations standard comme l’éclairage, les prises et autres. Un seul est nécessaire dans une habitation de 35 m², tandis que 2 sont nécessaires pour une surface habitable entre 35 m² et 100 m². Au-delà  de 100 m², il en faut 3 ;

·       L’interrupteur différentiel de type Hpi est nécessaire pour protéger un congélateur, le matériel informatique ou le système d’alarme.

Les paratonnerres et les parafoudres

Les paratonnerres et les parafoudres sont des dispositifs qui servent à protéger la maison, les occupants et l’installation électrique de la foudre. Le paratonnerre est une pointe métallique installée au sommet d’une habitation. Il est relié au sol via un câble et draine l’énergie de la foudre à travers la tige en métal jusqu’au sol. Ainsi, le bâtiment est épargné, ce qui évite de nombreux dégâts matériels et corporels.

Si le paratonnerre protège la maison, il n’évite, cependant, pas que la foudre frappe les lignes électriques, ce qui pourrait tout de même toucher l’installation électrique. Pour éviter ce genre de désagrément, un parafoudre est nécessaire. Il est installé dans le panneau électrique et permet de canaliser les surtensions provoquées par la foudre. De ce fait, l’installation électrique est épargnée, ce qui met hors de danger tous les appareils électriques dans la maison.

Le délesteur électrique

Un délesteur est un dispositif qui gère automatiquement l’alimentation électrique de vos appareils selon vos besoins en puissance. Son principal avantage, c’est qu’il permet de réaliser des économies d’énergie. En effet, grâce au délesteur, vous pouvez souscrire à un abonnement sous-dimensionné par rapport à votre consommation habituelle.

Ainsi, lorsque vous atteignez le seuil de puissance souscrite, le délesteur va automatiquement couper l’alimentation des appareils qui ne sont pas prioritaires afin de compenser les besoins en puissance.

Prenons un exemple concret. Vous faites fonctionner les radiateurs de toutes les chambres en hiver. Après quelques heures, vous devez utiliser le four. Or, la puissance à laquelle vous avez souscrit ne suffit pas à combler ces besoins. Le délesteur va alors couper momentanément certains radiateurs afin que le four puisse fonctionner. De ce fait, vous réalisez une économie tout en ne souffrant pas du manque de puissance.

Un délesteur électrique peut être monophasé, triphasé ou mixte. Il peut fonctionner de 3 manières différentes :

·       En cascade : le dispositif coupe l’alimentation des circuits électriques dans un ordre prédéfini ;

·       De manière cyclique : le délestage se fait en alternance afin de ne pas toujours couper les mêmes circuits d’appareils ;

·       En combinaison des deux : le délesteur fonctionne d’abord de manière cyclique, puis en cascade si la rotation ne suffit pas à combler les besoins en puissance.

Le contacteur heures creuses

Également appelé contacteur jour/nuit, il s’agit d’un dispositif qui permet de faire fonctionner des appareils de votre choix à des heures creuses, notamment la nuit. Généralement, il est plus judicieux de choisir les appareils qui consomment le plus d’énergie afin de faire des économies sur vos factures, notamment le lave-linge, le lave-vaisselle, le chauffe-eau ou le radiateur électrique. Durant la journée, l’alimentation vers ces appareils est automatiquement coupée pour ne laisser fonctionner que ceux qui sont indispensables.

Il est possible de programmer un contacteur heures creuses de différentes manières. La marche automatique permet de faire fonctionner les appareils à des heures prédéfinies. La marche forcée permet de faire fonctionner des appareils même durant les heures pleines si le besoin s’en ressent. Enfin, la position d’arrêt stoppe le fonctionnement du contacteur pour une utilisation normale des appareils.

Le contacteur heures creuses est un élément modulable du panneau électrique. Il n’est pas indispensable, mais peut se montrer avantageux pour ceux qui ont souscrit à un abonnement de type heures creuses/heures pleines.